Journées BIBLIOPAT : ouverture des inscriptions !

Les journées Bibliopat se dérouleront les 9 et 10 novembre à l’auditorium de l’INHA (Paris, 2e).
Cette année la thématique retenue est : La valeur atteint-elle le nombre des années ?


« Les valeurs accordées au patrimoine sont plurielles et sujettes à évolution : valeur du marché, définition de la qualité patrimoniale, priorités du plan d’urgence, coût d’acquisition, intérêt historique ou intellectuel, etc.

Dans le même temps, la notion de valeur se définit différemment selon les époques et les points de vue : celui du bibliothécaire, du collectionneur, du marchand, de l'usager...
Le trio "ancien-rare-précieux" fut longtemps le guide clair de nos prédécesseurs dans leurs choix d'acquisition et de traitement.

La notion de patrimonialisation, plus étendue aujourd’hui d’un siècle et demi, engage les professionnels à définir de nouveaux critères de sélection.

Vient ensuite à l'esprit la valeur marchande, barrière de nos enrichissements, casse-tête des assurances, reflet des modes ou des désintérêts, moteur des vols.

Mais que dire de la valeur sentimentale ou émotionnelle, voire fétichiste, qui lie tel établissement à telle collection ou qui touche (presque) tous les spectateurs d'un manuscrit médiéval ou d'un autographe célèbre ? De la valeur intrinsèque gravée dans le marbre que l'on attribue ou attribuait à tout livre ancien ? De la valeur des services apportés aux "usagers" du patrimoine ?

Définitions, critères, preuves de la valeur, valeurs partagées, conflits de valeur, échelles de valeurs, autant de sujets qui seront abordés dans le cadre des journées. »

La conférence inaugurale donnera la parole à la sociologue Nathalie Heinich qui a travaillé la notion dans deux de ses livres : La Fabrique du patrimoine et Des valeurs, une approche sociologique.

logo bibliopat


Trois tables-rondes vous sont proposées :

  • Approfondir la définition de la valeur sous quatre angles.
    L'exemple des "trésors nationaux" permettra d'aborder la réglementation du patrimoine.
    L’état du marché actuel mettra en perspective l'histoire des modes et les tendances.
    Un collectionneur nous dévoilera ses pratiques.
    Enfin, un élu interrogera la place de la bibliothèque patrimoniale au sein de la politique culturelle d'une collectivité.
     
  • Cas concrets où la notion de valeur est fondamentale.
    Les sociétés de placement seront abordées notamment via l'affaire Aristophil, péripétie contemporaine où valeur marchande et valeur patrimoniale se croisent en se magnifiant... ou pas.
    L'histoire des spoliations de la Seconde Guerre mondiale explorera les valeurs très différentes accordées aux bibliothèques par leurs propriétaires, par les spoliateurs nazis puis soviétiques, mais aussi par les professionnels qui travaillent aux restitutions.
    La bibliothèque de l'INHA donnera des exemples, parmi ses collections, de documents interprétés différemment selon les usages.
     
  • Boîte à outils : offre aux professionnels des pistes de travail pour estimer la valeur marchande de leurs collections, à la pièce mais aussi dans leur ensemble, et établir des critères de valeurs dans le cadre d'un plan d'urgence.
    La dernière intervention replacera la bibliothèque patrimoniale en tant que service public, au-delà de ses collections.


Articles suggérés

Lettre d'information

Inscrivez-vous :

La Graineterie
12 rue Dijon
80000 Amiens