''La gratuité, c’est du vol'' 2015 : la fin du droit d’auteur ?

Le SNE -Syndicat national de l'édition- vient de lancer une campagne de communication en faveur de la défense du droit d'auteur.
Par la voix de Richard Malka, avocat de Charlie Hebdo et auteur de bandes dessinées, le SNE tire la sonnette d'alarme en publiant un petit livret percutant pour la défense du droit d'auteur tel qu'il est défini aujourd'hui en France et au sein de l'Union européenne.
Ce livret s'intitule "La gratuité, c'est le vol. 2015 : la fin du droit d'auteur ?"


Communiqué de presse

La gratuité, c’est le vol. 2015 : la fin du droit d’auteur ? de Richard Malka

Paris, le 4 septembre 2015 – Faire du droit d’auteur l’exception et le droit à piller la règle : tel est le projet défendu par la Commission européenne et le futur projet de loi français sur le numérique. Face à cette menace, auteurs et éditeurs français se mobilisent pour défendre le droit d’auteur et rappeler la nécessité de sauver ce qui permet le développement et la diffusion du livre dans nos sociétés.

Il y a danger et il y a urgence. Dans les semaines qui viennent, deux projets de dérégulation risquent de bouleverser l’équilibre juridique et économique qui permet aujourd’hui aux auteurs d’être rémunérés et aux créateurs de vivre de leur travail. Au nom d’une prétendue modernité, les banques de données des géants du web profiteront d’exceptions élargies et exproprieront les auteurs. Le pillage généralisé de leur travail.
Le Syndicat national de l’édition et de nombreux auteurs ont mandaté l’avocat-auteur Richard Malka pour tirer la sonnette d’alarme auprès des décideurs. Richard Malka alerte le public sur les risques que la gratuité débridée fait peser sur la liberté des lecteurs et l’offre culturelle. Il signe une critique documentée et précise de la régression démocratique proposée par l’étonnante association du Parti des Pirates avec les géants du web.
Avec sa plume incisive, il éveille les consciences et rappelle la nécessité de se battre pour  la survie du livre, numérique ou papier, et la libre rémunération des auteurs. Derrière les mirages du numérique et de la gratuité, c’est l’appauvrissement des auteurs et de la liberté d’expression qui guettent.

Avocat du journal Charlie Hebdo depuis 1992, Richard Malka est un spécialiste du droit de la presse. Il est intervenu dans de nombreux grands procès et débats de société et est l’auteur de plus de vingt albums de bande dessinée dont certains sont devenus des classiques tels que L’ordre de Cicéron (Glénat) et La face karchée de Sarkozy (Fayard, coll. Vents d’Ouest).

Télécharger le document :

Articles suggérés

Lettre d'information

Inscrivez-vous :

La Graineterie
12 rue Dijon
80000 Amiens